Bien choisir sa compote


Avez-vous remarqué la taille du rayon compotes dans les magasins ?

Sous un produit aux apparences très simples, une règlementation très précise se cache derrière chaque terme utilisé et connaitre les différences s’avère très utile quand on cherche un dessert pour son petit.

Dans le langage courant, on appelle « compote » les préparations de fruits cuits et mixés que l’on donne aux enfants.

Mais en réalité vous avez sans doute déjà remarqué des compositions très variables !

Ce qui varie ? Le taux de sucre de la recette.

Selon la réglementation, une « compote »contient du sucre ajouté et se définit par une composition à 24 g de sucres totaux pour 100g, ce qui est généralement rarement atteint, excepter pour les fruits naturellement très sucrés comme le pruneau par exemple.

La mention compote « allégée en sucre » signifie qu’elle contient au moins 30% de sucre en moins que dans une recette classique.

Entre le taux de sucre d’une « compote » et d’une compote « allégée en sucre », on trouvera des appellations du type « spécialité de fruits » ou « dessert de fruit », qui ne sont pas règlementées.

Enfin vous trouvez aussi des compotes « sans sucre ajouté »ou « purée de fruit »qui signifient dans les deux cas qu’aucun sucre n’a été ajouté à la préparation et que le dessert ne contient que le sucre naturel du fruit.

Pour y voir plus clair, je vous ai fait un petit schéma qui parle de lui-même.



Alors on prend quoi pour son bébé ?

La réponse est simple : si on a le choix, on choisit « sans sucre ajouté » ou « purée de fruit ». Tout simplement par ce qu’un fruit a une saveur sucrée et qu’il n’est absolument pas nécessaire d’augmenter le seuil de détection de cette saveur naturellement appréciée chez le tout-petit.

Mais alors pourquoi mettent-ils du sucre ?

Pour la conservation tout simplement, et pour casser l’acidité que pourraient avoir certains fruits.

Mais qui a décrété que bébé n'aimait pas l'acidité ??? certains sucent même des rondelles de citron !

Y-a-t-il autre chose à éviter ?

Pour une purée de fruits maison on utilise des fruits et du jus de citron. Essayez donc d’éviter les desserts de fruits qui inclus d'autres éléments tels que des épaississants (amidon), des gélifiants (pectines), des correcteurs d’acidité, colorants et conservateurs.

Voici un exemple...


Compote du rayon bébé ou non ?

Dans les compotes du rayon infantile, il n’y a ni sucres ajoutés ni additifs, les résidus de nitrates sont contrôlés et la règlementation demande d’ajouter de la vitamine C (acide ascorbique).

Donc, outre une texture souvent très lisse bien agréable pour les premières cuillères de bébé, choisir ces compotes peut être intéressant si votre enfant ne consomme pas encore suffisamment de crudités qui renferment la vitamine C. La compote bébé contribuera alors fortement à couvrir ses besoins journaliers en cette vitamine.

Dans quel conditionnement ?

Si les pots individuels et les gourdes de fruits vous semblent très pratiques, ces contenants présentent certains inconvénients :

-la gourde ou le pot est opaque, bébé ne voit pas le contenu ! (certaines marques se sont mises au pot transparent).

-comme je le dis souvent (trop peut être ?), la gourde donne la sensation de boire et non de manger !

-ces portions pré-établies ne permettent pas de s’adapter à l’appétit de votre bébé.

-sans oublier le sur-emballage.

Donc à mon sens, le meilleur choix est de :

-utiliser une cuillère, l'enfant s’entraine et affine son geste et mange plus lentement ;

-préférer le bocal en verre en plus gros conditionnement qui se conserve très bien plusieurs jours au réfrigérateur et qui servira pour toute la famille !

Rendez-vous sur les réseaux pour répondre à vos questions !





127 vues

Olivia Beziat

Diététicienne nutritionniste

Spécialisée nutrition de l'enfant et de l'adolescent

Montpellier - Occitanie

06.70.63.21.32.

Siret : 753 768 175 00014 -

Adeli : 34 95 0226 0

© 2018 - Olivia Beziat

Name *

Email *

Subject

Message