Olivia Beziat

Diététicienne nutritionniste

Spécialisée nutrition de l'enfant et de l'adolescent

Montpellier - Occitanie

06.70.63.21.32.

Siret : 753 768 175 00014 -

Adeli : 34 95 0226 0

© 2018 - Olivia Beziat

  • Olivia Beziat

La constipation chez l'enfant

La constipation de l’enfant est souvent banalisée mais son évolution devient rapidement inquiétante pour la famille.


Il s’agit d’un ralentissement du transit et un ralentissement de l’émission des selles, souvent associé à des selles volumineuses, déshydratées et dont l’émission peut être difficile et douloureuse.

Dans la plupart des cas la constipation est fonctionnelle, mais la prise en charge doit être rapide pour enrayer au plus vite le cercle vicieux des selles dures et/ou douloureuses et de la rétention volontaire.

Le cercle vicieux peut évoluer de la manière suivante : un enfant émet une selle plus difficile et douloureuse suite a une constipation tout à fait passagère. Ce passage difficile crée une fissure anale qui n’est pas visible par les parents. Pour autant la douleur due à cette fissure fait qu’il aura peur d’aller à la selle.

L’enfant évite donc la cause de cette douleur et se retient volontairement de faire caca, il ne va plus au cabinet ou au pot, son rectum se remplit et des fuites de selles se produisent par débordement sans qu'il n'y pense. Des souillures peuvent alors apparaitre dans les sous-vêtements : c’est ce qu’on appelle l’encoprésie.

La constipation est à prendre au sérieux car si les selles stagnent trop longtemps dans le rectum, elles durcissent et forment alors une grosse boule dure appelée fécalome. A ce moment-là il faudra vider l’ampoule rectale avec des lavements ce qui peut être mal vécu par l’enfant. Votre médecin prescrira plutôt des laxatifs oraux en première intention dans le but de ramollir les selles et supprimer la douleur traumatique qui a provoqué la rétention. En cas de fissure, des soins locaux avec une pommade cicatrisante seront associés.

N’hésitez donc pas à consulter votre pédiatre ou médecin traitant si vous constater une constipation importante chez votre petit.

D’un point de vue diététique,

Il est essentiel de l’aider en suivant les éléments indispensables à un transit régulier :

· Augmentez la teneur en fibres de l’alimentation de toute la famille pour ne pas stigmatiser le petit contipé : les fruits et légumes à hautes doses, des féculents semi-complets ou complets, des légumes secs, etc.

· Mettez de côté les aliments les plus constipants : riz, carotte cuite, banane.

· Votre enfant boit-il suffisamment d’eau ? Préparez une gourde d’eau et proposez-lui très souvent, en plus de l’eau au repas. Sachez que si vous avez des laxatifs à lui donner, il vaut mieux lui faire boire un sachet dans sa gourde à siroter plutôt que lui donner le sachet dans un tout petit verre d’eau.

· Evitez un excès de boissons sucrées qui coupent l’appétit, pour les légumes notamment.

· Faire bouger votre enfant favorise le transit. Par expérience je sais qu’à un moment donné ce n’est plus évident car l’enfant a tendance à rester assis et se replier sur lui-même. En effet il le sent bien, lorsqu’il bouge, les selles arrivent et il ne veut parfois pas qu’elles sortent.

Important :

Ces règles ne doivent pas être trop strictes car l’enfant comprend rapidement que tout ça est mis en place « à cause de son problème de caca ». Il risquerait de refuser les légumes, refuser de bouger et boire son médicament. Vous êtes inquiets et c’est normal, mais la clef du succès est de suivre les règles citées précédemment pour toute la famille, et de ne pas hésiter à consulter votre médecin pour être aider avec quelques laxatifs.


Enfin ces règles sont à poursuivre plusieurs mois au-delà de la guérison.





29 vues