L'introduction des allergènes

Dernière mise à jour : mars 13

Un vrai casse-tête pour certains quand d’autres passent totalement à côté suite à un manque d’information.


Je vous explique : en France on dénombre 14 allergènes majeurs qui sont responsables du plus grand nombre d’allergies ou avec réactions sévères. Cette liste est définie afin que la déclaration de ces composants soit visible dans l’étiquetage des produits alimentaires. Concrètement c’est pour augmenter l’accès à l’information sur la composition des produits. Donc quand un fabriquant propose un produit à la vente il doit obligatoirement faire figurer tous les allergènes qui entrent dans sa composition. Vous les trouverez dans la liste des ingrédients, écris en gras.


Je vous présente ici les 12 principaux allergènes alimentaires principaux, auxquels on rajoute le lupin et les anhydrides sulfureux et sulfites, mais dont je vous fais grâce. Pour introduire des allergènes dans l'alimentation de votre bébé, veillez à le faire: -> autour des 6 mois et pas avant 4 mois, il n'est pas nécessaire d'attendre inutilement, au contraire c'est bénéfique pour réduire le risque de développer une allergie, notamment pour l’œuf et l’arachide. -> consciemment pour être en mesure d'observer d'éventuelles réactions jusqu’à 2h après ingestion, -> en petite quantité sur quelques jours (2 ou 3 jours) avant de valider la tolérance, -> 1 seul à la fois pour être en mesure d’identifier l’allergène responsable d’une réaction, indépendamment pour chacun des allergènes, donc pour les noix, chaque type de noix est à introduire comme étant un allergène différent, Il n'y a pas d'ordre pour les introduire mais côté pratique démarrez par les allergènes LAIT, OEUF, ARACHIDE, BLÉ, cela vous facilitera vos recettes par la suite !



L’allergène « lait » = lait animal (vache, chèvre, brebis)

Celui-ci s’introduit facilement dans une purée, pas besoin de chercher plus loin.



L’allergène « blé »

Avec le blé on introduit l’allergène « blé » mais aussi le gluten. Vous l’introduisez très naturellement en proposant une semoule fine ou une floraline dans la purée de légumes. Sur le site de Cuisinezpourbebe vous trouverez une belle recette de semoule en finger food sous forme de galettes ou de dessert avec une semoule au lait. Dès que vous faites une préparation à base de farine de blé type pancake ou flan épaissi, muffin vous introduisez cet allergène. De la même façon lorsque vous proposez un morceau de pain à bébé ou un fruit roulé dans de la chapelure de biscotte, généralement c’est du blé ! Les 1ères pâtes: étoiles, perles, coquillettes, farfallinas ou tortellinis et raviolis, encore du blé ! Alors le blé, facile ?



L’allergène œuf...

Introduire l’œuf ne pose pas de difficulté en soi. L’oeuf doit être donné bien cuit. Pas de différence à faire entre jaune et blanc, on introduit l’œuf sans distinction. POUR LES QUANTITÉS: 1/4 d'oeuf entre 6 mois et 12 mois (10g), 1/3 d'oeuf de 12 et 24 mois (16g), 1/2 d'oeuf entre 24 et 36 mois (25g), 3/4 d'oeuf entre 3 et à 4 ans, 1 oeuf entier à (50g) à 5 ans. Pensez que les œufs que vous introduisez dans vos recettes et préparations (crêpe, pancakes, muffin, cake, etc.) comptent. Par ici Clémence vous propose des galettes aux blettes. Or je remarque que les bébés autonomes (DME) consomment souvent beaucoup d’œuf car vous en utilisez pour créer de la finger-food, pour « coller » vos éléments. Veillez donc à ne pas trop multiplier l’utilisation des œufs dans le menu de bébé si vous donnez déjà de la viande ou du poisson.



L’arachide et les fruits à coque

On fait souvent l'amalgame entre ces 2 allergènes, pourtant ils ne font pas partie de la même famille. L'arachide appartient à la famille des légumineuses alors que les fruits à coque sont à part. Les allergies à l’arachide et aux fruits à coque sont de plus en plus fréquentes chez les bébés, notamment la noisette et la noix de cajou. Elles sont souvent sévères et persistantes avec l’âge, alors que l’allergie aux PLV à contrario guérit dans 85-90% des cas avant l’âge de 3 ans. Pour les fruits à coque, chaque « noix » doit être introduite séparément. Méfiance donc avec les amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix de Pécan, noix du Brésil, noix de Macadamia, noix du Queensland, pistaches, noix de Nangail, pignon, châtaigne.

Et on en trouve dans beaucoup de produits dérivés et de plats cuisinés, mais aussi dans les sauces : plats asiatiques, tajines, taboulés, sauces au pesto, sauces tomates italiennes,…

Quant à l'arachide on la retrouve dans de nombreux gâteaux et sous forme entière, la cacahuète, beurre de cacahuète ou poudre. Quant à l'huile, si elle provient des pays UE elle ne contient que des traces infimes de protéines d'arachide qui ne posent aucun problème pour les allergiques. L'huile d'arachide n'expose donc pas votre bébé à l'allergène.

A tester sans retarder inutilement, dès la diversification SOUS UNE FORME ADAPTÉE... car comme vous le savez ces noix sont à risque d’étouffement, on ne les donne donc jamais entières avant l’âge de 4-5 ans.

Utilisez donc :

  • Les purées d’oléagineux : purée d’amande, purée de cajou, de noisette, etc. à délayer impérativement dans un peu de lait, de yaourt ou de purée de fruits car la purée colle au palais.

  • Les poudres : d’amande, de noisette, pistache, etc, pour la préparation d’un clafoutis, pancake ou petit gateau.


En pratique : Faites votre préparation, proposez une bouchée, attendez 10min par exemple, et si RAS, vous pouvez donner le reste. Ces précautions sont surtout importantes en cas de terrain atopique, donc s'il y a des allergies alimentaires dans votre famille.


Voilà, j'espère que cet article vous aura aider un peu, si vous avez besoin de plus, vous savez où me trouver !


Posts récents

Voir tout

L'oeuf